Agir avec Amnesty : mode d’emploi (2)

Refuser le repli sur soi et  rester ouvert.e au monde, c’est déjà s’engager pour les autres. Au cours de nos actions, nous rencontrons des personnes qui prennent part à nos campagnes, échangent avec nous, posent des questions et partagent leurs expériences. Elles ont en commun de vouloir connaître l’actualité des droits humains et lutter contre la désinformation.

Pour ces personnes, et pour vous qui voulez regarder le monde en face, nous consacrons ce deuxième billet de notre série « Agir avec Amnesty : mode d’emploi » aux moyens de s’informer et d’informer les autres. Selon que vous souhaitez :

  • vous tenir au courant de l’actualité,
  • mieux comprendre des situations complexes,
  • contribuer à diffuser nos valeurs,

vous pouvez recevoir d’Amnesty International une information indépendante, qui n’oublie aucune région du monde et ne néglige aucune problématique.

Suivre l’actualité

Au niveau local : pour connaître l’action du groupe de La Rochelle, vous pouvez vous abonner à ce blog, nous écrire à partir de la page Contact ou suivre notre page Facebook. N’hésitez pas non plus à venir nous rencontrer !

Au niveau national : selon que vous préférez lire sur papier ou en ligne, vous avez le choix entre vous abonner au magazine La Chronique ou vous inscrire par e-mail à des newsletters (lettres d’information).

La Chronique résume l’actualité mondiale des droits humains (10 exemplaires par an, 52 pages par exemplaire). Elle alterne brèves, entretiens et analyses de fond. Notez qu’avant de vous abonner, vous pouvez la découvrir gratuitement. Il vous suffit d’envoyer votre adresse postale à chronique@amnesty.fr pour que vous soit expédié le dernier exemplaire en date.

Si vous préférez recevoir des newsletters, plusieurs options :

  • pour un condensé de l’actualité des droits humains, choisissez le bulletin d’infos L’Hebdo. Vous le recevrez chaque vendredi dans votre boîte mail
  • pour cibler l’information sur les sujets qui vous tiennent à cœur, sélectionnez parmi 6 thématiquesRéfugiés et migrants, Torture et peine de mort, Liberté d’expression, Crises et conflits armés, Discriminations et Impunité des États et des entreprises
  • pour agir concrètement, abonnez-vous à la newsletter Actions urgentes. Vous recevrez 3 messages par mois. Ils vous présenteront des personnes emprisonnées ou persécutées, que vous pourrez soutenir en signant une pétition, en leur écrivant, etc.

Vous pouvez également suivre Amnesty France sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube.

ballons

Mieux comprendre

Vous pouvez choisir de vous informer plus avant. Ainsi, le site d’AI France ne se contente pas de publier des actualités et d’appeler à l’action. Vous y trouverez articles de fond, dossiers et reportages. En ce moment : les menaces sur la démocratie en Hongrie, la persécution des Rohingyas au Myanmar, ou la répression en Turquie.

Nos campagnes internationales jettent elles aussi la lumière sur des situations complexes. Un exemple : la campagne 100% illégal, par laquelle nous demandons que la France cesse d’importer des produits issus des colonies israéliennes. Nous ne contentons pas d’exposer des revendications : il s’agit de rappeler un contexte géopolitique, préciser un cadre juridique, fournir des données économiques, apporter des preuves et des chiffres… Parce que pour combattre de façon éclairée une violation des droits humains, il faut d’abord la comprendre dans toute la complexité de ses motivations et ses conséquences.

Pour en apprendre davantage, vous pouvez enfin suivre un MOOC (ou Cours en ligne ouvert et massif). Un MOOC est une formation à distance ouverte à tous et, dans le cas d’Amnesty, gratuite. Elle est dispensée sur un site Internet, principalement sous forme de vidéos. En ce moment, deux formations en français : l’une sur les défenseurs des droits humains, l’autre sur les droits des réfugiés. Chacune d’elles requiert entre 15 et 20 heures de votre temps.

Diffuser nos valeurs

Les MOOC évoqués ci-dessus relèvent de notre programme d’Education aux droits humains, ou EDH. Sensibiliser aux droits humains, susciter l’esprit critique… : Au niveau local comme mondial, l’EDH est une des missions cruciales d’Amnesty International.

Sur amnesty.fr, vous avez accès à des ressources qui illustrent nos positions sur des sujets fondamentaux : liberté d’expression, peine de mort, discriminations… Pour suivre l’actualité spécifique de l’EDH, contactez le service EDH à education@amnesty.fr ou la commission EDH à comedh@amnesty.fr et demandez à ce que votre adresse e-mail soit intégrée à leur liste de diffusion.

edh-classe

Au niveau local, si vous êtes enseignant ou éducateur, vous pouvez faire appel à nous. Notre groupe de La Rochelle intervient régulièrement en milieu scolaire. En mars dernier, nous nous sommes rendus au lycée René-Josué Valin dans le cadre de notre manifestation I Welcome. La semaine passée, c’est l’école de La Couarde-sur-Mer qui nous a reçus.

Cette semaine, vendredi 25 mai, nous serons à l’Oratoire à l’occasion d’une exposition organisée par l’OCCE (Office Central de la Coopération à l’Ecole). Elle rassemble des travaux d’élèves et des documents pédagogiques sur le thème des droits de l’enfant : Que signifie avoir des droits ? Comment les défendre ? Nous accueillerons des classes de primaire, les guiderons à travers l’exposition et répondrons à leurs questions.
Si vous envisagez de monter un projet en EDH, écrivez-nous à partir de la page Contact ou sur notre adresse mail.


Amnesty International est présente de façon stable et organisée dans plus de 70 pays ; sa légitimité et son efficacité sont reconnues ; elle est indépendante et ne se compromet pas politiquement ; elle a la confiance des journalistes et des défenseurs des droits. Pour ces raisons, elle fournit une information fiable et exhaustive ; en la partageant, vous vous engagez déjà pour un monde plus juste.
Cependant, s
i vous voulez aller plus loin, lisez le premier billet de notre série « Agir avec Amnesty : mode d’emploi » : il recense des moyens simples, rapides et efficaces d’agir pour les droits humains.

Peut-être aimeriez-vous soutenir AI financièrement : une autre manière de se rendre utile quand on manque de temps pour rejoindre un groupe local. Oui, vous pouvez faire un don, et oui, il est partiellement déductible des impôts ! Mais il existe bien d’autres solutions pour porter la cause des droits humains. Certaines vous sont peut-être encore inconnues ; toutes vous seront présentés dans le prochain billet de notre série : « Agir avec Amnesty : mode d’emploi ».